DSI, que diriez vous au Top Management du Blockchain?

Autant que DSI, vous devez décomposer une technologie compliquée et expliquer au Top Management comment tirer profit du blockchain.

Il est tout à fait possible que votre DG, au cours des prochaines semaines ou des prochains mois, vous invite à une réunion et vous demande “Que dirions-nous au conseil d’administration à propos du blockchain et comment en tirer profit?”

La nouvelle de la prochaine technologie «révolutionnaire» a fait son chemin depuis les conversations informelles dans les couloirs jusqu’à la salle du conseil. L’enquête du conseil d’administration de Gartner 2018 a révélé que 91% des administrateurs avaient au moins entendu parler de la technologie de la blockchain. Cependant, la compréhension plus détaillée des implications est limitée.

C’est au DSI de communiquer directement au PDG ou au conseil d’administration ce qu’est la blockchain et son incidence éventuelle sur l’organisation et le secteur dans lequel l’entreprise évolue.

Améliorer la compréhension de la blockchain et de son potentiel

La Blockchain permet aux utilisateurs de créer, transférer et stocker de la valeur directement sans passer par une autorité centrale traditionnelle. Il crée une infrastructure économique et transactionnelle globale, peer-to-peer, autoréglementée, sécurisée et fiable. Cela crée également une opportunité pour les entreprises d’échanger directement de la valeur – monétaire ou autre – directement entre elles.

Cela signifie que les anciens modèles commerciaux et l’intermédiation par les grandes organisations disparaîtraient et créeraient une opportunité pour des modèles commerciaux «instantanés» créés pour exploiter des opportunités temporaires avec de nouvelles entreprises. L’omniprésence de la technologie dans la société est en train de révolutionner la façon dont les prix des biens et services sont évalués, évalués et échangés. Les DSI devraient établir un cadre mettant en évidence pour le conseil les concepts, les risques et les opportunités d’un nouveau modèle économique que les technologies de blockchain permettront.

Il faut s’assurer que le conseil d’administration reconnaît les multiples phases du développement de la blockchain. Identifiez les domaines dans lesquels les investissements en blockchain peuvent avoir le plus d’impact, en fonction de la maturité technologique actuelle, de l’évolution des écosystèmes commerciaux et de la capacité de la société à adopter une économie programmable.

Définissez les marchés potentiels

Définissez le contexte commercial de l’évolution de la blockchain, en expliquant le potentiel d’une société décentralisée et programmable. Expliquez ce que pourra devenir l’entreprise si les personnes, les entreprises et les entreprises intelligentes pouvaient communiquer directement entre elles sans qu’il soit nécessaire qu’un tiers établisse un climat de confiance et organise la création et l’échange de valeur. Par exemple, les entreprises pourraient utiliser des jetons cryptographiques comme moyen de paiement au lieu d’une devise financée par le gouvernement pour acheter du matériel. Les identités numériques pourraient devenir portables et les documents et processus vérifiés via l’immutabilité dans la blockchain plutôt que par un arbitre institutionnel. Soulignez ces possibilités et montrez l’impact sur les modèles opérationnels et commerciaux actuels lors de la création d’entreprises de plate-forme à plusieurs faces.

Clarifiez les risques de sous-estimation de la blockchain

Les entreprises qui ne font rien pour la blockchain risquent d’être laissées pour compte, mais il y a aussi des risques pour entreprendre un projet de blockchain. Concentrez-vous sur trois domaines liés aux risques:

  • les spécificités du contexte commercial (tels que les paradigmes d’adoption des clients)
  • La gestion des risques (par exemple, la gestion de l’information)
  • Les problèmes juridiques (contrats intelligents, par exemple).

Les frontières de l’industrie deviendront plus fluides à mesure que les écosystèmes commerciaux se développent et que l’intelligence artificielle influence de plus en plus la prise de décision. À l’heure où l’économie programmable se dessine, il est difficile de voir à quoi ressemblera une entreprise d’ici cinq ans, car les modèles commerciaux en chaînes de blocs bouleversent même les entreprises de plates-formes plus avancées telles que Uber.

La gestion des risques, la gouvernance, la sepervision et le contrôle des réseaux et des composants de la blockchain les supportant, est un défi. Supposer que les modèles d’exploitation autorisés permettent de résoudre une grande partie du risque n’est pas forcément une donnée en raison de la centralisation et du recours à des piles de fournisseurs uniques. Légalement, la blockchain permet aux juridictions d’être croisées et imbriquées, ce qui complique les cadres de fonctionnement et leur application. Une grande partie de la base juridique pour l’identité, la confiance, les contrats intelligents et d’autres composants n’est pas définie dans un contexte de blockchain. Les lois en vigueur doivent encore être révisées et modifiées pour prendre en compte les cas d’utilisation de blockchain, et les rapports financiers ne sont toujours pas clairs. La blockchain soulève de nombreux défis, mais le conseil d’administration doit déterminer comment la technologie pourrait affecter l’entreprise.

Les DSI peuvent commencer modestement, en développant des POC (Proof of concept) et en s’engageant avec les différents consortiums. Le conseil d’administration devrait également organiser des exercices de planification de scénarios pour évaluer l’évolution des activités de la chaîne de blocs et son incidence sur leur marché et leur entreprise.

Articles similaires

Please follow and like us:
février 27, 2019

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *