Objectif SMQ, Certification ou Qualité?

Quotidiennement, on se heurte à des entreprises qui affichent des labels qualité mais en se rapprochant d’eux, souvent ce fameux Système de Management de Qualité ( SMQ ) est pratiquement inexistant! c’est un constat effectué par plusieurs, pourquoi?

Souvent, se genre d’entreprises, n’adhèrent à une politique de gestion de qualité que par obligation et une ambition d’augmenter les ventes et le CA. Alors que la mise en place d’un SMQ peut se passer même de la certification. avoir une certification n’est qu’une attestation qu’on a réussi l’examen, mais jamais une assurance de sa bonne application à long terme.

Dans ce contexte, la seule assurance est la conviction des gestionnaires que la gestion de qualité est un investissement à long terme surtout pour l’amélioration continue et la compréhension des besoins clients. sinon,

L’obtention du certificat n’est pas un but en soi.

Que l’intérêt pour la certification se fasse sentir ou pas, la véritable valeur ajoutée d’un système de management de la qualité réside dans les réflexes appropriés que l’on obtient en pratiquant.

Ainsi nous pouvons :

  • Préparer le processus en analysant le niveau de maturité de chaque entité.
  • Définir et réaliser les actions nécessaires à l’atteinte des objectifs.
  • Contrôler l’impact de ces actions en fonction de la cible.
  • Ajuster ce qui a été engagé pour obtenir un résultat aussi proche qu’il est possible de l’objectif.

 

Le management des systèmes qualité selon l’ISO repose sur sept principes :

Orientation client :

  • Comprendre les besoins du client.
  • Mesurer la satisfaction du client.

Leadership :

  • Définir les objectifs.
  • Établir la confiance.
  • Reconnaître les contributions des individus.

Implication du personnel :

  • Le personnel partage librement le savoir-faire et l ‘expérience.
  • Le personnel participe aux groupes de résolutions de problèmes.

Orientation processus :

  • Définir les activités nécessaires pour obtenir un résultat désiré.
  • Évaluer les risques, les conséquences et leurs impacts.
  • Comprendre les interactions entre les processus.
  • Évaluation et mesure du système.

Amélioration continue :

  • Assurer la formation du personnel aux méthodes et outils d’amélioration continue.
  • Établir des buts afin d’orienter l’amélioration continue.

Approche factuelle pour la prise de décision :

  • Garantir que les données et les informations sont suffisamment exactes et fiables.
  • Analyser les données.

Relations mutuellement bénéfiques avec les fournisseurs :

  • Mise en commun des acquis et des ressources avec les partenaires.
  • Communication claire et ouverte.
  • Établir des activités communes.
  • Inspirer, encourager et reconnaître les améliorations et les réalisations des fournisseurs.
janvier 30, 2018

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *