Suivi et Évaluation participatifs fondés sur les résultats

L’adoption de la gestion axée sur les résultats offre la possibilité d’explorer différentes approches et méthodes qui engagent plus directement les parties prenantes dans l’obtention de résultats en matière de développement durable grâce à leur participation active à toutes les dimensions du cycle d’un projet.

Dans cet article on traitera :

  • Quelle est la différence entre le suivi et évaluation conventionnels et le suivi et évaluation participatifs ?
  • Quel est le but d’un S&EP ?
  • Comment s’y prendre pour faire un S&EP ?

Qu’est ce qu’un suivi et évaluation participatifs « S&EP »?

 

Le S&EP diffère des approches conventionnelles d’évaluation, par le fait qu’il cherche à impliquer activement toutes les parties prenantes à une réflexion sur l’avancement et l’impact d’un projet au quel elles ont participé.

Le S&EP se fonde sur les résultats car il s’attache à suivre les résultats obtenus par opposition aux activités entreprise.

Depuis le passé, souvent les acteurs des projets ont été l’objet du suivi, évaluation au lieu d’en être des acteurs principaux, ce processus était souvent mené par des personnes externes au projet, du coup ces suivi et évaluations était plutôt appréciatifs et présentaient des frustrations des différentes parties.

Par contre, le suivi et évaluation participatifs cherchent à engager toutes les parties prenantes dans le processus d’établissement d’un cadre pour mesurer les résultats et réfléchir sur les réalisations du projet et proposer des solutions fondées sur la réalité locale.

Les parties prenantes participent à la définition de ce qui sera évalué, de qui prendra part à l’évaluation, du moment où elle se fera, des méthodes participatives de collecte et d’analyse des données et de la manière dont les constatations seront consolidées.

 

But du S&EP

Le but du S&ÉP est quadruple :

  1. Renforcer la capacité des parties prenantes locales du projet de réfléchir, d’analyser, de proposer des solutions et d’agir
  2. Apprendre, rajuster et agir en prenant les mesures correctives qui s’imposent pour obtenir des résultats comme ajouter et supprimer des activités ou changer sa stratégie
  3. Rendre des comptes à tous les niveaux : collectivité, organisation et personnes chargées de la mise en œuvre et du financement du projet
  4. Célébrer les réussites et les mettre à profit.

Les buts S&EP

En fait, le S&EP peut être vu comme un processus cyclique de cercles se recoupant, processus dans lequel les participants définissent, affinent et vérifient les résultats, réfléchissent aux réalisations, célèbrent les réussites et les mettent à profit, identifient les enseignements et les obstacles, rajustent leur plan et prennent des mesures correctives.

Si vous voulez vraiment faire de la gestion axée sur les résultats(GAR),
vous devrez choisir la voie participative. Autrement, vous ferez de la GAR
dictée

Idéalement, le S&EP devrait être intégrée à un projet dès le début de sa planification. Le mieux est de l’incorporer au projet durant la première année de mise en œuvre pour pouvoir, dès ce moment, déterminer ce qu’il exigera et quelles données de base recueillir et créer les compétences nécessaires. Dans le cas de projets déjà en cours, il faut parler avec leurs parties prenantes pour savoir si elles souhaitent y intégrer le S&EP. Le S&EP incorporé à un projet de conception conventionnelle peut aider à identifier des méthodes de gestion plus participatives et à les y intégrer.

La mise en place d’un S&EP

La mise en place d’un S&EP comporte au moins 6 étapes :

Phase 1 : Adoption et engagement.

  • Renseignez-vous sur ce qui est déjà suivi et évalué et sur les méthodes et les approches employées
  • Examinez ce que les gens entendent par la participation et la mesure dans laquelle ils peuvent et veulent participer au suivi et à l’évaluation de leur projet.
  • Présentez l’idée du S&EP aux personnes qui ne la connaissent pas.
  • Si les gens se rallient au S&EP et s’engagent à en faire, identifiez les personnes qui participeraient aux premières étapes comme les « bénéficiaires », les représentants de la collectivité, les intermédiaires comme les ONG et même le bailleur de fonds
  • Identifiez les données nécessaires à chaque partie prenante que le processus de S&ÉP devra lui fournir
  • Convenez du mode de participation de chaque partie prenante qui veut, souhaite ou peut participer ;
  • Réfléchissez au processus de S&EP et améliorez-le en vous fondant sur ce qui a été fait jusque-là.

Phase 2 : Formation aux méthodes S&EP

  • Commencez petit en faisant l’essai d’un S&EP dans une région au lieu de voir trop grand.
  • Former toutes les personnes voulues aux méthodes et approches du S&EP.
  • Assurez-vous que les chefs des collectivités font partie du renforcement des compétences et qu’il y a une représentation équilibrée des deux sexes.
  • Incluez dans la formation un travail sur le terrain qui comprendra un séjour de quelques jours des participants dans la collectivité.
  • Réfléchissez au processus de S&EP et améliorez-le en vous fondant sur ce qui a été fait jusque-là

Phase 3 : Définition du Cadre S&EP

  • Établissez le niveau auquel le S&EP sera réalisé.
  • Gardez le S&EP simple et faites-en l’essai dans une région avant de passer à plus grand
  • Clarifiez les objectifs, les résultats (court, moyen et long terme) et toute activité en cours à suivre et à évaluer
  • Décidez de la manière dont vous allez suivre le processus même de S&EP
  • Planifiez comment vous allez prioriser quoi suivre et évaluer ;
  • Définissez les indicateurs les plus appropriés, les sources d’information, les méthodes à employer et qui sera responsable.
  • Clarifiez les droits et les responsabilités de chaque partie prenante du processus de S&EP
  • Définissez l’équipe de S&EP locale qui sera chargée du S&EP
  • Réfléchissez au processus de S&EP et améliorez-le en vous fondant sur ce qui a été fait jusque-là

Phase 4 : Mise en Œuvre du S&EP

  • Mettez la logistique en place à l’avance avec les collectivités et les organisations et assurez-vous que le calendrier et le but du S&EP sont clairs et conviennent à tous
  • Si l’équipe du S&EP est grande, divisez-la en petites équipes de trois ou quatre personnes chacune qui travailleront dans diverses collectivités
  • Assurez-vous que votre échantillon est représentatif
  • Réfléchissez au processus de S&EP et améliorez-le en vous fondant sur ce
    qui a été fait jusque-là

Phase 5 : Collecte de données, analyse et action participatives

  • Rassemblez et analysez les données avec les collectivités en vous servant des outils et des méthodes du S&EP
  • Par remue-méninges avec la collectivité ou l’organisation qui fait partie du processus de S&EP, trouvez des solutions et des actions possibles
  • Assurez-vous de faire part des constatations aux collectivités en leur faisant un compte rendu avant de partir
  • Décidez avec la collectivité des répercussions des données analysées pour le projet et les parties prenantes
  • Entendez-vous sur les recommandations concernant les décisions à prendre
  • Déterminez comment les constatations seront présentées
  • Transmettez toute documentation issue du S&EP aux différentes parties prenantes suivant leurs besoins respectifs d’information. Assurez-vous que toutes les parties prenantes jusqu’à la base ont cette documentation.
  • Réfléchissez à votre processus de S&EP et améliorez-le en vous fondant sur ce
    qui a été fait jusque-là.

Phase 6 : Étape suivante

  • Déterminez les étapes suivantes avec les parties prenantes du projet comme réaliser un essai-pilote dans d’autres régions, passer à une plus grande échelle, créer des compétences locales d’analyse et d’action
  • Faire le suivi des recommandations et des propositions pour veiller à ce qu’il soit tenu compte des constatations du S&EP dans la prise de décisions
  • Veillez à ce que le projet ou le programme soit assez souple pour que les changements proposés y soient incorporés
  • Célébrez

Conclusion

Il ne faut pas oublier que les avantages à long terme du S&EP peuvent compenser les mises de fonds plus élevées qu’il demande. Le S&EP et la GAR participative renforcent les compétences locales en matière de processus de planification et de prise de décision participatives et que ces compétences peuvent servir au-delà du projet initial

Il n’y pas de recette pour faire un suivi-évaluation participatif. Le S&ÉP comporte la création d’un cadre adapté au contexte du projet et aux besoins des principales parties prenantes.

décembre 3, 2017

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *